jeudi 3 septembre 2015

Texte de Roland Barthes - Explication


La philosophie ne consiste pas à « donner son opinion ». Lorsque nous disons : « je suis pour ceci ou contre cela », nous croyons exprimer une pensée mais nous ne faisons qu’émettre un jugement qui vient probablement de l’influence de notre entourage et surtout qui ne marque aucun effort de réflexion sur le problème. C’est ce que veut dire Roland Barthes quand il affirme : « la vérité de mon rapport à l’événement n’est pas le jugement : « pour ou contre », « j’aime ou j’aime pas ». Si nous nous interrogeons en toute sincérité sur la plupart de nos prises de position, nous réalisons qu’elles sont le plus souvent guidées par les personnes qui nous sont proches ou par le groupe auquel nous voulons nous rallier, par l’image que nous voulons donner aux autres de nous-mêmes. Qu’on le veuille ou pas, nous sommes en constante représentation devant les autres, nous vivons avec une collection de masques qui changent en fonction de la nature de notre entourage : fils ou fille avec nos parents, copain ou copine avec nos amis, etc.
Finalement les occasions de se connaître soi-même sont plutôt rares, voire inexistantes. Roland Barthes illustre cette thèse avec l’exemple des relations Père/Fils. Tout « paternel » se dit qu’il a un rôle, une fonction d’éducation à assurer devant son fils et de nombreux fils répondent à cette « mission », à cette comédie en choisissant eux-mêmes un rôle d’opposant, de fils rebelle. C’est une pièce de théâtre mais malheureusement elle interdit l’authenticité d’un rapport simple entre deux êtres humains.
Faire de la philosophie est à la fois une libération et un effort. Il s’agit de se débarrasser de ces images, de parvenir à une pensée « neutre », sans opinion, sans représentation de soi à défendre, que nous affrontions la réalité telle qu’elle est. Elle ne se fait d’idée reçue sur rien, mais précisément, à cause de cela, elle réclame un effort parce que nous n’y sommes plus protégés par des images, des rôles, des fonctions sociales ou hiérarchiques.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire